La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Lotissement d'habitation Hebelstrasse/Maiengasse, Basel
Maiengasse 7/11, Hebelstrasse 52, Basel

Esch Sintzel GmbH Architekten ETH SIA BSA


 © Esch SintzelPortion de la construction bois en façade sur la Maiengasse: bardage vert foncé en sapin, fenêtres à la française en mélèze et volets battants lasurés en gris-vert. © Esch SintzelVue sur la cuisine avec coin repas d’un appartement  4 pièces sur la Maiengasse avec façade vitrée donnant côté jardin. Le plafond en poutres d’épicéa apparentes et les fenêtres à la française en mélèze lui donnent son caractère distinctif. © Esch SintzelVue sur le salon d’un appartement 3 pièces sur la Hebelstrasse. Cuisine, coin repas et salon s’articulent  autour d’une vaste loggia donnant côté jardin. © Esch SintzelVue sur le salon d’un appartement  4 pièces sur la Maiengasse avec façade vitrée et vaste espace détente donnant côté jardin. © Esch Sintzel © Esch Sintzel © Esch Sintzel © Esch Sintzel
Catégorie:
Habitation (jusqu'à 2 logements)
Première mise en service:
2018
Appartements:
54
Coûts de construction:
20.8 Mio. CHF

Le Chêne et le Roseau

Un nouveau lotissement conçu par les architectes zurichois Esch Sintzel anime depuis cet automne une ancienne zone industrielle dans le quartier historique de Bâle «Am Ring». Le résultat est une mixité d’appartements de différentes tailles, tout particulièrement adaptés aux besoins des familles, ainsi qu’un double jardin d’enfants.

Dans le cadre d’un concours général organisé par «Immobilien Basel Stadt» en 2013, le site entre Hebelstrasse et Maiengasse a fait l’objet d’un appel d’offres concernant le comblement d’une dent creuse et l’aménagement de l’atelier municipal.

D’une part, le quartier «Am Ring» se caractérise par des maisons qui avaient été construites initialement pour la classe moyenne de la bourgeoisie des années 1860, pour la plupart des maisons mitoyennes à deux ou trois étages avec des façades imposantes.

Sur la propriété de la Maiengasse, moins fréquentée, ce sont les ateliers et les hangars qui dominent la grande cour. Le projet de construction devait donc concilier ces différentes typologies.

Esch Sintzel a comblé la dent creuse dans la Hebelstrasse en y ajoutant deux beaux studios au rez-de-chaussée et 14 appartements spacieux aux quatre étages supérieurs. Côté rue, le plan de sol se voit enrichi de petits encorbellements, légèrement orientés vers l’extérieur côté cour.

Caractère d’atelier
Le titre du concours «Cour d’Honneur» est donc à interpréter comme un clin d’œil à l’architecture de la cour d’Honneur fermée sur trois côtés, que l’on retrouve dans la construction des palais français. C’est bien ce à quoi le cœur du projet gagnant fait référence – le bâtiment de cour à trois étages, en forme de V, qui a été intégré dans le côté ouvert de l’îlot, à une distance suffisante des jardins et des bâtiments adjacents. Afin de mettre en relief l’ancien caractère d’atelier avec des remises, les architectes ont opté pour une structure de bâtiment entièrement en bois.

Ils ont conçu 39 appartements de différentes tailles – de 1,5 à 6,5 pièces – accessibles depuis la cour commune et généralement orientés vers l’arrière du jardin. Deux jardins d’enfants clôturent la cour semiprivée au rez-de-chaussée du côté sud-est.

La disposition spéciale de 8 appartements en duplex avec entrée indépendante et disposant, côté cour, chacun de leur propre véranda surélevée, a été un élément décisif pour l’attribution de la première place pour l’utilisation exemplaire du rez-de-chaussée et la privatisation.

L’objectif des architectes est de faire pénétrer des deux côtés un maximum de lumière naturelle dans tous appartements, même dans les petites unités, et de les équiper de balcons spacieux, de loggias ou de petits jardins privés. En outre, tous les matériaux utilisés devaient correspondre aux directives «eco-bau».

La façade, en bois vert foncé, à structure verticale et dotée de fenêtres à la française, s’ouvre généreusement sur la cour et confère au bâtiment son caractère d’atelier. Au besoin, les volets pliants protègent l’intimité des appartements.

Les éléments de façade se distinguent par un effet marqué par une alternance de teintes vertes. Ainsi, les supports, les panneaux ou les lésènes semblent se suffirent à eux-mêmes, et on aurait la tendance à dire qu’ils mettent en évidence un caractère d’atelier de maquettes.

Bois domestiques
Les grands appartements en duplex susmentionnés, chacun d’une surface entre 100 à 130 mètres carrés, qui s’étendent sur deux, parfois même sur trois étages, sont reliés par un escalier en chêne massif. Ainsi, leur niveau de confort est, à plusieurs points de vue, comparable à celui des maisons mitoyennes. On accède à l’appartement à la manière française, depuis la grande cuisine, équipée d’une armoire murale sur le côté. À l’arrière, on accède depuis le salon à la parcelle de jardin attenante: avec deux salles de bains et des chambres spacieuses à l’étage supérieur, c’est une offre attrayante.

Des bois locaux sous forme de poutres apparentes en épicéa et un parquet en chêne caractérisent les espaces intérieurs. Le bois de sapin utilisé pour le bardage extérieur et les volets battants a d’abord été imprégné sous pression pour le rendre résistant aux intempéries avant d’être peint en vert foncé ou vert gris-vert.

Cour résidentielle
Les colonnes de la véranda rappellent inévitablement le bâtiment arrière de Herzog & de Meuron à la Hebelstrasse 11, à environ 300 mètres à vol d’oiseau, qui a sans aucun doute inspiré les architectes zurichois.

En 1988, il y a donc exactement trente ans, le jeune bureau avait fait sensation avec cette construction en bois sophistiquée, qui avait été décrite de la façon suivante: «Le plan de cette maison étroite qui longe le mur d’une cour reprend la même structure linéaire. Entièrement revêtu de chêne, cet immeuble semble pousser contre le mur.»

Alors que, jadis, on accordait la priorité absolue à l’intimité et l’isolement, c’est aujourd’hui la cour commune ouverte qui représente le motif central de la Maiengasse. On est donc en droit d’être impatient de savoir comment la cour résidentielle fera ses preuves dans la pratique!


Texte: Sibylle Hahner

Interrupteurs et poussoirs

Interrupteurs et poussoirs


Interrupteurs et boutons-poussoirs appropriés pour montage encastré, en saillie ou encastré. Les nombreuses possibilités de design, de couleurs et de variantes de design permettent une adaptation optimale à l'environnement spatial.


Feller AG

Feller AG


Bergstrasse 70
8810 Horgen
AS Aufzüge AG

AS Aufzüge AG


Erlistrasse 3
6403 Küssnacht am Rigi
Electrolux AG

Electrolux AG


Badenerstrasse 587
8048 Zürich

Architecte/planificateur

Esch Sintzel GmbH


Architekten ETH SIA BSA
Badenerstrasse 156
8004 Zürich
044 297 99 00
Maître d'ouvrage

Immobilien Basel-Stadt


Fischmarkt 10
4051 Basel
061 267 47 00

Plan rez-de-chaussée Wohnüberbauung Hebelstrasse / Maiengasse in Basel de Architekten ETH SIA BSA<br/>
Plan rez-de-chaussée
Plan 1er étage Wohnüberbauung Hebelstrasse / Maiengasse in Basel de Architekten ETH SIA BSA<br/>
Plan 1er étage
Coupe Wohnüberbauung Hebelstrasse / Maiengasse in Basel de Architekten ETH SIA BSA<br/>
Coupe
Situation au sein du quartier bâlois «Am Ring» Wohnüberbauung Hebelstrasse / Maiengasse in Basel de Architekten ETH SIA BSA<br/>
Situation au sein du quartier bâlois «Am Ring»