La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Immeuble Walo
Limmatstrasse 73, Zürich

Catégorie:
Habitation (à partir de 3 logements)
Première mise en service:
2019
Nombre d'immeubles:
1
Etages:
5
Sous-sols:
1
Appartements:
27
Superficie du terrain:
668 m²
Surface d'étage:
3748 m²
Volume bâti:
12'561 m³

Hommage aux années 50

Ce n’est pas sans tristesse que le groupe de construction Walo Bertschinger se résigna à remplacer son siège, édifié dans les années 50 Limmatstrasse à Zurich, par une construction nouvelle. Cette entreprise implantée depuis maintenant relativement longtemps à Dietikon porta son choix sur un immeuble d’habitation de cinq étages.

Bien que le nouvel immeuble se veuille être, dans son caractère, un hommage aux années 50, rien n’y rappelle son prédécesseur. De fait, le groupe Walo Bertschinger ne pouvait se faire à l’idée d’abandonner complètement son siège d’origine, inoccupé et devenu sans fonction après le déménagement à Dietikon. La transformation en immeuble d’habitation tout d’abord privilégiée fut repoussée pour des raisons de coûts. Par la suite, quelques cabinets d’architectes furent invités à un concours restreint. Le groupe imposa ici uniquement une démolition du bâtiment existant et un usage résidentiel, sans programme d’affection explicite toutefois.

Ambivalence

C’est le cabinet Duplex Architekten qui, sous la direction d’Anne Kaestle et de Dan Schürch, remporta ce pitch. Pour les architectes, ce succès est le fait de leur penchant pour l’esthétique des années 1950. L’ambivalence de leur projet semble elle aussi y avoir contribué.
Les bandes horizontales dominantes des balustrades en éléments de béton préfabriqués convexes, incurvés vers l’intérieur, qui rappellent le granito, maintiennent le doute: s’agit-il d’un immeuble commercial, administratif ou d’habitation?
Les concepteurs ont analysé avec soin les qualités du site et en ont systématiquement dégagé les potentiels. C’est à dessein qu’ils jouent avec cette ambiguïté.
Ainsi, il n’existe pas de large panorama à admirer, mais les encorbellements et les loggias permettent de suivre du regard les alignements des rues. Schürch compare cette configuration aux lignes d’un littoral: depuis un cap, elles offrent une vue bien plus passionnante que celle sur la pleine mer.

Des appartements variés

La conception extérieure du bâtiment correspond aux découpes des appartements, au niveau desquelles les concepteurs se sont efforcés de concrétiser et de rendre tangibles également à l’intérieur des sections entières de la façade. Ainsi, ils placèrent les couloirs près des murs extérieurs, créant des enfilades typique des chateaux. Les 27 unités sont de tailles extrêmement différentes: les cinq plus grands appartements, de 4,5 pièces, ont une superficie de 105 mètres carrés, les quatre petits studios de 1,5 pièces, n’ont en revanche que 28 mètres carrés. Ces derniers sont accessibles par une cour intérieure de près de 70 mètres carrés, située au 1er étage, et donc au-dessus de la surface commerciale, formant unité, du rez-de-chaussée avec ses 455 mètres carrés. L’accès à ce patio surélevé a lieu par l’escalier central, auquel sont rattachés également tous les autres appartements.

Un travail véritablement artisanal

Duplex Architekten voient dans les larges bandeaux de balustrades du côté de la rue non seulement une révérence à l’architecture moderne de l’après-guerre, ils souhaitent aussi, par leur emprunts créateurs, issus entre autres du rationalisme italien, exprimés dans les détails, rendre hommage au maître d’ouvrage. Walo a ses racines dans la construction routière et de sols. La surface des murs, rappelant le granito, est une référence explicite à ces derniers. Les courbes orientées vers l’intérieur symbolisent d’autre part le savoir-faire artisanal qui reste l’image de marque de l’entreprise.

Les éléments des balustrades sont des pièces en béton préfabriquées, qui limitent à l’extérieur un squelette composé de plafonds en béton et de piliers ronds engagés. Il ne s’agit pas d’éléments de construction de béton en sandwich, mais d’éléments ventilés, montés et intégrés lors de la réalisation du gros œuvre. Posés et coulés avec les dalles de plafond, ils sont isolés vers l’intérieur par l’intermédiaire d’une connexion à une plaque de compression. Le meulage et polissage nécessaires des surfaces convexes furent réalisés exclusivement à la main, aucun procédé d’usinage mécanique approprié n’existant pour cela. Ce n’est qu’à la main que le brillant souhaité pouvait être obtenu et que pouvait être dévoilé le grain vert sur la surface lisse. Bien que ce nouveau bâtiment ne soit pas utilisé par l’entreprise, son nom se rapporte au groupe, lequel considère lui-même cet immeuble comme un ambassadeur de sa marque et le présente fièrement sur son site Web.

Refuge vert

Tant le paysage du toit que le patio surélevé sont végétalisés de manière extensive, de sorte que, du haut, le nouvel immeuble semble être une annexe verte du Klingenpark, situé en face. Sa cour intérieure est ouverte à tous les habitants, conférant à la propriété l’atmosphère d’un refuge métropolitain avec vue sur l’extérieur.

Dan Schürch Architect et Copropriétaire de Duplex Architekten:
«Les bandeaux d’allège, semblables à du terrazzo, sont incurvés vers l’intérieur et meulés à la main. C’est l’unique moyen pour atteindre ce degré de brillance et faire ressortir le grain du granit vert d’Andeer et du basalte noir. Les pierres créent différents contrastes de brillant et de mat en fonction de l’incidence de la lumière.»

Dan Schürch Architect et Copropriétaire de Duplex Architekten sur les fenêtres en bois et métal:
«Les oriels en porte-à-faux qui s’avancent au-dessus de la rue et les fenêtres d’angle permettent de jeter un coup d’œil dans les ruelles. Cela permet de laisser vagabonder le regard au loin, sur l’alignement des façades, au lieu de le limiter aux bâtiments d’en face.»

Texte: Robert Mehl

Première publication: Magazine de la Documentation suisse du Bâtiment 2020 - 2

Architecte/planificateur

DUPLEX architekten AG


Forchstrasse 58
8008 Zürich
044 275 20 80
Maître d'ouvrage

Walo Bertschinger AG


Giessenstrasse 5
8952 Schlieren
044 745 23 11

Situation Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Situation
Coupe traversale Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Coupe traversale
Plan rez-de-chaussée Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Plan rez-de-chaussée
Plan 1er étage Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Plan 1er étage
Plan 2e étage Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Plan 2e étage
Plan 3e étage Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Plan 3e étage
Plan 4e étage Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Plan 4e étage
Dernier étage Walo-Haus, Zürich de DUPLEX architekten AG
Dernier étage