La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

VORTEX – logements étudiants
Route de Praz Véguey, Chavannes - près - Rennes

Catégorie:
Habitation (à partir de 3 logements)
Première mise en service:
2019
Nombre d'immeubles:
1
Etages:
10
Sous-sols:
1
Appartements:
714
Superficie du terrain:
32'089 m²
Surface d'étage:
5450 m²
Surfaces utiles:
27500 m2
Volume bâti:
120'461 m³

Afin de répondre à une demande, toujours plus grande, de logements pour les étudiants de l'EPFL et de l'UNIL, l’Etat de Vaud a décidé en 2015 de construire un nouveau bâtiment sur le campus dans le site de « La Pala ». Les bureaux d’architectes Dürig AG, lauréat du concours d’architecture, et IttenBrechbühl ont travaillé dans un premier temps sur le développement du projet et les demandes d’autorisations. Dans un second temps, après un concours d’entreprise totale, l’Entreprise Totale Losinger Marazzi pour le compte de la Caisse de Pensions de l’État de Vaud, a continué à travailler sur la planification de l’exécution et la direction architecturale avec l’équipe multidisciplinaire de mandataires (voir organigramme).
Bâtiment circulaire de 137 m de diamètre extérieur et 105 m de diamètre intérieure. La particularité du projet est sa forme en pente. Pendant 8.3 tours, la dalle « monte » à 1% en continue, en ayant comme résultat 9 niveaux, 1 du RDC et 7.3 (8) de logements. Tous les logements sont insérés à l’axe de la rampe hélicoïdale. Les habitants, étudiants et hôtes académiques empruntent la rampe qui se révèle être l’élément fondateur de cette nouvelle unité sociale.
Grâce à son échelle imposante, le projet s’inscrit comme une extension du campus de l’Université de Lausanne et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, mais également comme une composante du paysage lémanique.
Un lieu unique et communicatif est offert au campus. Le chemin commun et l’organisation en spirale encouragent un sentiment d’appartenance unique, de contacts sociaux, d’échanges et une forme de solidarité. La cour offre, par ailleurs, un espace central attractif et adapté à divers usages. Le bâtiment serti un ensemble d’éléments de vie communautaire estudiantine que sont le partage, la découverte, l’échange, les rencontres, l’apprentissage.

BIM-Organigramm und Verantwortlichkeiten
**** Organigramme du projet ****
Caisse de Pensions de l’État de Vaud : Maître d’ouvrage
Dürig Architekten : Lauréat du concours d’architecture
Itten+Brechbühl SA : Conception et exécution
Losinger Marazzi SA : Entreprise Totale
Thomas Jundt Ingénieur Civils : Ingénieur Civil
Tecnoservice Engineering SA : Installations CVS
Perrin Spaeth : Installations Electricité
Hydrodiseño : Salle de Bain préfabriquées (Fournisseur)
Koné : Ascenseur (Fournisseurs / Installateurs)

**** Organigramme du BIM ****
BIM Manager du projet : Losinger Marazzi – Mise en place du BIM (BIM execution plan) avec définition des objectifs, des moyens et de la phase de pilote
BIM Coordination : Losinger Marazzi – animation de la coordination générale, production des métrés, gestion des données, gestion du processus de diffusion et de validation, gestion du chantier (BIM2Field)
Production de modèles numériques : Itten+Brechbühl SA, Thomas Jundt Ingénieur Civils, Perrin Spaeth et Tecnoservice Engineering SA, Hidrodiseño (SDB prefabriquées), Koné (ascenseur) – production des modèles 3D, production de la documentation en vue de la validation et de l’exécution, production des exports pour la coordination
Coordination technique en BIM : Tecnoservice Engineering SA – animation de la coordination technique, production des demandes de réservations, gestion des interfaces entre les lots techniques et les autres métiers.

BIM-Modellplan
Le projet utilise la méthodologie openBIM : Tous les échanges sont basés sur les IFC 2x3 et les fichiers natifs (pour travailler l’export des IFC). Chacun des intervenants a divisé son modèle plusieurs sous-modèles ppur améliorer la fluidité et la collaboration : soit 6 modèles coordonnées par mandataire. La diffusion des maquettes numériques et des documents a eu lieu sur les plateformes OneDrive (pour la rapidité) et eDOCweb (pour l'archivage ; DMS développé par Losinger Marazzi).
Les modèles ont été coordonnés avec le logiciel Solibri Model Checker et le format BCF est utilisé pour gérer les conflits ou les demandes de modifications dans les maquettes.
Sur le chantier, les défauts sont gérés avec le logiciel Dalux Field à l'aide des maquettes numériques en IFC.

Information Delivery Manual (IDM)
Une base de données (dRofus) est mise en place par Losinger Marazzi SA et sert de cadre commun. Chaque intervenant y a accès pour travailler sur les paramètres sous sa responsabilité, complétant les différentes pièces et objets :
- Par exemple, l'architecte a terminé les finitions architecturales dans chaque modèle et nous avons lié ces modèles à toutes les pièces correspondantes du projet.
Les informations à saisir dans la base de données et dans des maquettes numériques sont définies dans un document spécifique complémentaire au BIM Execution Plan "Paramétrage BIM-Model" : chaque composant y est décrit et ses paramètres détaillés (y compris unités). Il comporte aussi des exemples et la procédure de détermination du paramètre.

BIM-Leistungsbild
Le BIM est mis en place sur le projet pour deux phases : planification et réalisation. Même si les intervenants travaillent sur ces deux phases en parallèles (de part les délais courts), leurs actions y sont clairement distinguée.

**** Planification ****
La coordination technico-architecturale est animée par Losinger Marazzi SA avec comme support une maquette de coordination créée sur le logiciel Solibri Model Checker. Cette maquette est partagée avec l’ensemble des intervenants (bureaux d'études) au format SMC. Les réunions de coordination BIM ont une fréquence de 2 semaines, et les séances de coordination Mandataire (avec la maquette coordonnée comme support) chaque semaine.
Avant chaque réunion de coordination, les intervenants diffusent un modèle numérique de leur projet au format IFC 2x3 Coordination View 2.0 (préalablement contrôlé). Le coordinateur et le Design Manager de l'entreprise totale identifient les conflits et en vérifient au fur et à mesure leur résolution. Ils établissent une nouvelle liste à traiter lors de la prochaine réunion. Lors de cette réunion, les conflits sont passés en revue et les corrections adéquates sont déterminées. Pendant la réunion on vérifie 3 sujets, les conflits détectés, la qualité des modèles à travers de son paramétrage, et les données dans la base de données. Après la réunion, les responsables de la coordination diffusent le compte-rendu par le biais d'un fichier au format BCF pour permettre le travail des autres intervenants.
Le BIM Execution plan explicite le niveau de développement (minina LOD300). Chaque ouvrage est défini par:
- Le nom du paramètre, son unité, éventuellement un exemple et/ou une explication (avec possible schéma)
- Le responsable de la création du paramètre
- Le responsable de la saisie du paramètre
- Les caractéristiques du paramètre
Tous les paramètres sous la responsabilité d’un intervenant doivent être créés dans la maquette de ce même intervenant. La saisie des valeurs de paramètres est de la responsabilité de l’intervenant ou de Losinger Marazzi selon les cas. Certains paramètres sont définis dans la base de données dRofus. Losinger Marazzi met à disposition un accès à la base de données dRofus. Il pourra être demandé à l’intervenant d’intégrer ces paramètres dans sa maquette afin que Losinger Marazzi puisse par exemple réaliser des plans de repérage sur la base de ces paramètres.
La coordination technique et la maquette numérique technique est gérée par Tecnoservice Engineering SA.

**** Réalisation ****
Losinger Marazzi utilise DALUX comme logiciel BIM2Field. Dans la démarche openBIM les données et les informations générées pédant les phases précédentes à l’exécution seront disponibles sur chantier, pour répondre rapidement aux questions et finalement améliorer la qualité de l’ouvrage. Toujours d’une manière simple, avec un simple téléphone ou une tablette, les clients, les architectes et ingénieurs, les techniciens et les ouvriers on accès à l’information. Le logiciel nous permet de suivre la sécurité et qualité du chantier depuis nos smartphones et tablettes, en passant par rapports de sécurité, remarques de qualité en exécution, taches à faire, listes de control des éléments exécutés, etc. De cette façon, les maquettes numériques atteignent le chantier et représentent une valeur ajoutée pour tous les participants au projet jusqu'au sous-traitant. Elles permettent d'envoyer des tâches, qui découlent, par exemple, de défauts, directement à tous les sous-traitants. Le contrôle de la position des éléments sur le chantier se fait à l'aide de la réalité augmentée, via des .ifc, liés dans l’application. Ce procédé assure la cohérence entre la planification et la réalisation.


Publication
"Die smarte Tetris-Baustelle", NZZ-Verlagsbeilage Zukunft Bauen, 29.03.2018

Architecte/planificateur

Itten+Brechbühl SA


Avenue d'Ouchy 4
1006 Lausanne
021 560 24 11
Architecte/planificateur

Dürig Architekten


Feldstrasse 133
8004 Zürich
Entrepreneur total

Losinger Marazzi AG


Wankdorfallee 5
3014 Bern
058 456 75 00
Ingénieur civil

Thomas Jundt


Fontenette 27
1227 Carouge
Ingénieur installations sanitaires, Ingénieur CVC

Tecnoservice Engineering SA


Route de Beaumont 20
1709 Fribourg
Ingénieur électricité

PERRIN – SPAETH SA


Av. de Longemalle 7
1020 Renens