La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Nouveau Centre paroissial Saint-Christophe, Bâle
Kleinhüningeranlage 23-31, Basel

Catégorie:
Culture et vie sociale
Première mise en service:
2020
Appartements:
36
Surface d'étage:
4300 m²
Volume bâti:
15'200 m³
Coûts de construction:
15 Mio. CHF

Unis sous un même toit

À proximité des bassins I et II du port rhénan de Kleinhüningen, à Bâle, le bureau Lorenz Architekten conçoit et construit pour l’Église catholique romaine du canton de Bâle-Ville le «Nouveau Centre paroissial Saint-Christophe». Par un élément urbain qui réunit sous un même toit une chapelle avec des salles communes à attribution religieuse, mais accueille également deux jardins d’enfants, 23 appartements pour personnes âgées, et 13 autres appartements de location réguliers, le nouvel édifice ferme la construction en îlot carré.

Le point de départ de la mission était d’élaborer dans le quartier bâlois de Kleinhüningen, lequel fait partie de la zone de développement urbain importante de Bâle Nord, un bâtiment contemporain remplaçant l’église Saint-Christophe existante, de 1935. Dans l’esprit des mutations structurelles, la paroisse correspondante, Sainte-Claire, à Bâle, souhaitait mettre l’accent sur la présence et la consolidation de l’Église catholique, par un centre ecclésiastique orienté vers l’avenir. Le démontage des ouvrages obsolètes de l’église existante, signal d’une volonté de renouveau, devait permettre d’exploiter pleinement le potentiel d’utilisation du terrain, propriété de l’Église.
L’Église catholique romaine décida de développer la nouvelle construction dans le cadre d’un concours, et d’y inviter 13 bureaux d’architectes de Bâle. Ce fut le projet Camminato, de Lorenz Architeken, qui sut convaincre.
Ce cabinet bâlois relativement jeune conçut un élément urbain comblant, par une construction de typologie en îlot carré, l’espace séparant les deux blocs d’immeubles de six étages adjacents, qui datent des années 50.

Axe de circulation dans la région «des trois frontières»

Ancré dans le milieu urbain du triangle rhénan au carrefour des trois pays, dans la zone de connexion à la limite de la France et de l’Allemagne, directement desservi par la ligne de trams amenant à Weil am Rhein pour les acheteurs frontaliers, le Nouveau Centre paroissial se place sur un axe de circulation fréquenté, dont peut profiter cet édifice public.
De par, de plus, le trafic automobile frontalier le long du site de Kleinhüningen, l’immeuble est soumis à des nuisances sonores importantes, étouffées certes par l’allée existante, mais dont la façade, du côté de la rue, doit tenir compte. Le côté cour du terrain, avec ses grands arbres et un espace semi-public, cependant, assure un calme agréable.

Un caractère semi-public

Le corps de bâtiment allongé, perforé de grandes ouvertures de fenêtres, est rythmé par sa division en trois parties, et marque, par la conception verticale de sa façade, un lieu nouveau dans la longueur de la rue.

C’est également à partir de cette structure verticale que se déploie le clocher, référence à la fonction sacrée de l’édifice, avec sa chapelle (intégrée) à deux étages et la salle du centre paroissial. Au centre, le corps de bâtiment vient se placer en retrait. Le parvis ainsi formé, avec ses arbres, sa fontaine et ses bancs, reçoit d’un geste accueillant les fidèles et les visiteurs de la chapelle et de la salle.
Dans le tiers gauche du bâtiment, un passage s’ouvre au rez-de-chaussée vers la cour située à l’arrière, par laquelle a lieu l’accès au double jardin d’enfants avec son aire de jeu sur le côté, qui complète le caractère semi-public du rez-de-chaussée.

Un unsage variabke

La particularité du plan est la variabilité d’utilisation, en chapelle pour l’usage quotidien, avec les bancs placés dans la chapelle ovale proprement dite, et la possibilité d’agrandir l’espace sacré par des rangées de chaises dans la salle paroissiale. Pour répondre à ces deux utilisations, les architectes ont orienté vers deux côtés l’espace de l’autel.

Le tabernacle, l’autel et l’ambon sont placés de telle sorte, dans le recoupement des deux espaces, que l’axe visuel soit donné des deux côtés.
La lumière pénètre de l’Est et de l’Ouest dans la chapelle et est diffusée à l’intérieur par des impostes. Lieu de recueillement, la nouvelle chapelle sait convaincre également par son atmosphère.
À partir du premier étage, le bâtiment comprend en tout 36 appartements, dont 23 adaptés aux personnes âgées, exploités par la résidence médicalisée Saint-Christophe (Pflegewohnheim St. Christophorus), située de l’autre côté de la cour. L’accès à 16 de ces appartements a lieu par une coursive abritée ensoleillée située dans la partie centrale en retrait.
Du côté de la rue, cette zone d’accès ajoute aux appartements de 2½ pièces un espace de communication et de mouvement attrayant. Les entrées des appartements sont transparentes et en dévoilent les cuisines et les coins repas.

Référence au site du port

Les briques de façade rouge foncé de la briqueterie de Basse-Bavière Gima signalent le caractère public de cet espace. Les architectes créent ici une atmosphère faisant référence au site du port, où se dresse le silo de Hans Bernoulli, classé monument historique. La façade de briques du côté de la rue se poursuit, par le passage, jusque dans la cour intérieure avec sa verdure, et symbolise l’usage public du rez-de-chaussée, formant embase, et surmonté, dans la cour, de la façade crépie des appartements avec leurs grands balcons, qui capturent la lumière du crépuscule.
Lorenz Architekten ont réussi ici un projet engagé et ambitieux, expression d’une urbanité en pleine évolution et d’une réorientation d’une communauté paroissiale. Le Nouveau Centre paroissial Saint-Christophe ouvrira ses portes en été 2020.


Matthias Lorenz, Lorenz Architekten sur les briques et linteaux en clinker, et éléments préfabriqués en béton:
«La façade, réalisée en maçonnerie traditionnelle
à l’aide des briques rouges sombres de la briqueterie Gima en Basse-Bavière, confère son caractère particulier au bâtiment. Avec leur degré de précision élevée, les éléments préfabriqués de l’entreprise Keller AG contribuent de façon décisive à l’expression architecturale.
»


Texte: Sibylle Hahner

Première publication: Magazine de la Documentation suisse du Bâtiment 2020 - 1


Architecte/planificateur

Lorenz Architekten GmbH


Drahtzugstrasse 67a
4057 Basel
061 683 02 80

Plan rez-de-chaussée Neues Kirchenzentrum St. Christophorus, Basel  de Lorenz Architekten GmbH
Plan rez-de-chaussée
Plan 3e étage Neues Kirchenzentrum St. Christophorus, Basel  de Lorenz Architekten GmbH
Plan 3e étage
Façade rue Neues Kirchenzentrum St. Christophorus, Basel  de Lorenz Architekten GmbH
Façade rue
Situation Neues Kirchenzentrum St. Christophorus, Basel  de Lorenz Architekten GmbH
Situation