La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Immeuble locatif à Gland VD
Avenue du Mont-Blanc, Gland

Catégorie:
Habitation (à partir de 3 logements)
Première mise en service:
2016
Coûts de construction:
2.6 Mio. CHF

La petite maison

A Gland, le bureau genevois Collinfontaine architectes propose une alternative singulière au mitage urbain. Ce projet, qui mêle finement habitat et activité, offre une architecture raisonnée mais audacieuse.

Situé sur un axe à l’entrée de la commune de Gland, cet objet architectural singulier bénéficie d’une position urbaine très stratégique. Il marque également le croisement entre l’avenue du Mont-Blanc et la rue de l’Etraz. Il se veut donc clair, lisible, et dynamique.

Le projet propose de concevoir un habitat différent dans un contexte urbain particulièrement hétérogène, tout en y apportant une dose d’audace. En effet, si la morphologie du logement contemporain est souvent dictée par des contraintes telles que les règles d’urbanisme, les gabarits à respecter ou la taille de la parcelle, l’architecture en est souvent péjorée. Ainsi, le projet joue de ces contraintes pour sculpter sa forme finale. En lieu et place de l’ancienne demeure familiale, démolie pour les besoins de l’opération, et malgré l’exiguïté du terrain et un gabarit limité en hauteur, le projet parvient à créer une situation et une vision spatiale nouvelle. La position de la parcelle oblige à construire en bordure de route. L’implantation du bâtiment orientée sud-est / nord-est est donc dictée par cette contrainte mais aussi par l’ensoleillement afin de garantir une belle lumière naturelle à l’intérieur du plan. Ces divers choix valorisent finalement toutes les contraintes de départ qui deviennent alors un atout architectural. Le projet relève ce challenge et démontre de belle manière qu’il est possible de faire une architecture sensible et de qualité en milieu urbain tout en respectant les règles de construction en vigueur.

La petite maison comme métaphore
La géométrie extérieure du bâtiment est dictée par deux points fondamentaux et fédérateurs: perpétuer le souvenir de l’ancienne demeure familiale et s’inspirer des dessins d’enfants en réinterprétant le thème de la petite maison, ancrée dans l’imaginaire collectif.

Ce nouvel habitat est agrémenté d’un jeu de grandes fenêtres identiques reliant deux niveaux successifs qui vient rythmer les façades. Ces fenêtres panoramiques plus hautes que large (2.4 x 4 mètres) maximisent l’apport en lumière naturelle à l’intérieur de chaque espace. Elles deviennent ainsi les éléments majeurs de la façade. Point fondamental du projet, ce principe d’ouvertures permet à la fois de déconstruire l’échelle et le volume du bâtiment. L’ouvrage est coiffé d’un toit avec une inclinaison maximale de 90 pourcent ce qui intensifie le dessin géométrique de la maison. Pour la façade,
le projet opte pour un crépi à gros grains composé de deux teintes. Cette subtilité chromatique permet d’avoir une perception du bâtiment différente, selon si l’on se trouve proche ou loin de l’édifice. Ce principe crée également une texture en façade à relief qui réagit différemment à l’ensoleillement. La perception du bâtiment évolue donc selon l’heure de la journée et la météorologie.

Le monde intérieur
Au cœur de ce projet créatif, le bâtiment se développe sur plusieurs niveaux: le rez-de-chaussée s’articule autour de l’entrée principale de l’édifice et d’une surface commerciale de plain-pied qui bénéficie d’un espace extérieur généreux et ombragé. La structure porteuse est réalisée en béton armé. La matérialité du grand palier d’entrée est composée d’un grand miroir et d’un grand paillasson gris anthracite. Un élément en béton au mur sert de soutien aux boîtes aux lettres en frêne teinté foncé. L’ensemble des espaces communs dédiés aux habitants est composé de béton brut pour les murs et les escaliers, et de frêne teinté foncé pour les embrasures des portes et le garde-corps. Tel un ruban, celui-ci se développe verticalement reliant tous les étages.

Trois simplex de trois pièces (plan type: 80 mètres carrés) composent les plans supérieurs. Chaque appartement est unique car les grandes ouvertures en façade rythment de manière différente chaque niveau. La matérialité dans chaque logement tend à renforcer la luminosité au sein de l’habitat. Un jeu de plaques claires de terrazzo compose le sol et lui donne un caractère minéral élégant et pérenne. Les murs et plafonds sont blancs. Les cuisines sont également claires et composées d’un plan de travail en granit noir.

A l’extérieur, la gestion paysagère est réfléchie et minimaliste. Elle passe notamment par l’implantation de deux arbres qui embellissent le site. Un muret bas en béton vient délimiter de manière claire les limites de la parcelle, il est complété par un portail d’entrée métallique.

Texte: Renzo Stroscio

Montana Bausysteme AG

Montana Bausysteme AG


Durisolstrasse 11
5612 Villmergen

Architecte/planificateur

collinfontaines architectes Sàrl


Rue des Ronzades 3/Borabora
1227 Les Acacias
022 328 07 61
Menuisier

Wider Genève SA


Ebenisterie
Route des Moulières 10bis
1242 Satigny
022 949 09 09

Plan 1er étage Mehrfamilienhaus in Gland VD de collinfontaines architectes Sàrl
Plan 1er étage
Coupe Mehrfamilienhaus in Gland VD de collinfontaines architectes Sàrl
Coupe
Developpe façades Mehrfamilienhaus in Gland VD de collinfontaines architectes Sàrl
Developpe façades
Situation à Gland Mehrfamilienhaus in Gland VD de collinfontaines architectes Sàrl
Situation à Gland