Langues

La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Les Hauts-de-Malagnou
Chemin de Beau-Rivage 6, Lausanne

Catégorie:
Habitation (à partir de 3 logements)
Première mise en service:
2016
Superficie du terrain:
8000 m²
Surface d'étage:
56'000 m²
Volume bâti:
184'000 m³
Coûts de construction:
163.6 Mio. CHF


Aussentüren
Aussentüren
Aussentüren und Innentüren, Türblätter, Türzargen
Türenfabrik Brunegg AG

Architecte/planificateur

Luscher Architectes SA
Chemin de Beau-Rivage 6
1006 Lausanne
021 616 63 33

Introduction
Un équilibre pondéré dicte la composition de l’ensemble et le rapport approprié entre espaces bâtis et non bâtis, avec respect des éléments naturels de grande valeur. L’expression architecturale de haut niveau, sur la base d’une revitalisation de ce bien anciennement privé abouti à transformer ce parc en lieu de vie durable.
Le plan du complexe évoque déjà les règles du jeu qui a donné naissance à cet ensemble architectural.
Les décalages qui s’opèrent entre les différents volumes bâtis créent des interstices, des percées qui rendent le parc public tout en lui donnant une nouvelle forme d’intimité. La végétation et le regard du quidam sont tous deux libres de traverser le complexe de part en part et d’investir ces interstices.
Ces derniers donnent à l’espace du parc une limite poreuse, une complexité lui permettant d’éviter la monotonie que l’on rencontre bien trop souvent dans des configurations similaires. La tour au Nord-Est de l’ensemble est la parfaite manifestation physique de cette volonté : elle réagit au contexte, elle s’échappe du système orthogonal pour laisser la végétation du dehors investir le cœur du complexe.
A l’échelle du détail constructif, la stratégie est la même : la monotonie, piège ultime pour les ensembles d’habitation, est évitée par l’agencement irrégulier des façades. Chaque panneau possède sa complexité intrinsèque, résultante de la profondeur des couches qui le compose et des différents reflets qui peuvent apparaître sur sa surface vitrée.
Ces reflets permettent justement au parc de gagner en profondeur et de s’entendre dans l’espace.

Des façades qui reflètent le temps changeant
Il est important de souligner que l’utilisation du verre en façade comme matériel de parement a été conçue pour permettre des jeux de réflexion avec la végétation du parc. Ainsi, les bâtiments arborent les couleurs des saisons qui passent et évoluent tout au long de l’année.
Ce phénomène réflectif est également bénéfique pour le parc qui s’étend visuellement au travers de ces reflets et gagne en profondeur. Lorsque l’on visite le complexe depuis l’intérieur, les bâtiments s’effacent presque pour laisser la place à la végétation, on habite réellement le parc, puisque celui-ci s’imprime sur les façades des bâtiments. Ces façades arborent les couleurs de ses voisins végétaux et permet au parc de gagner une profondeur nouvelle. Depuis leurs logements, les occupants jouissent d’une vue complétement dégagée sur le parc et peuvent profiter de la fraicheur en faisant usage des ouvrants, laissant la façade respirer.
Un concept énergétique multi composite
Non seulement l’ensemble des bâtiments est certifié par le label Minergie, mais de plus, un système de revalorisation des rejets thermiques (cycle de l’énergie) a été installé dans le bâtiment dédié à l’activité d’administration. Ce bâtiment s’efface, il se fractionne en 3 volumes qui interagissent avec le reste du complexe.

Publication
Architektur-Jahrbuch 2019 der Schweizer Baudokumentation


Plan de masse Les Hauts-de-Malagnou de Luscher Architectes SA
Plan de masse
Plans Les Hauts-de-Malagnou de Luscher Architectes SA
Plans
Façades Les Hauts-de-Malagnou de Luscher Architectes SA
Façades