La première plateforme d'information suisse sur les produits de la construction, les projets d'architecture et profils d'experts

Extension du bâtiment de l’école primaire et du jardin d’enfants Täuffelen
Käsereistrasse 5, Täuffelen

Catégorie:
Enseignement, formation et recherche
Première mise en service:
2018
Nombre d'immeubles:
1
Etages:
3
Sous-sols:
1

Une limitation systématique

Réalisée par Morscher Architekten, l’extension de l’école primaire de Täuffelen sur le lac de Bienne près de Berne se veut une intégration naturelle dans la structure existante du village. Un cadre qui, selon les planificateurs, exigeait qu’on se limite à quelques matériaux et formes claires.

À quelques kilomètres à l’ouest de Berne, la région autour des trois grands lacs jurassiens que sont le lac de Neuenbourg, le lac de Morat et le lac de Bienne peut être qualifiée de contemplative et pittoresque. À l’exception des petites villes de Bienne, Neuchâtel et Yverdons-les-Bains, cette région se caractérise en premier lieu par une structure bâtie morcelée, ce qui fait du paysage de lacs une merveilleuse destination pour faire des excursions. Dans la commune de Täuffelen, sur la rive est du lac de Bienne, au centre du village, se trouve un complexe scolaire classé datant de 1936. À cette époque, c’était une nouvelle vision plus objective de l’architecture des bâtiments scolaires qui prévalait en Suisse. Ainsi, la maison existante est fondamentalement un bâtiment à ossature bois, dont la façade très sobre met clairement en évidence la disposition des locaux qui se trouvent derrière. L’unique particularité formelle est un impressionnant encorbellement au-dessus de l’entrée principale, avec des coins arrondis, des fenêtres en encoignure, elles aussi arrondies, et un bord de toit étroit qui rappelle le style Bauhaus. Les grands espaces ouverts, devant et à l’arrière du bâtiment scolaire, confèrent à cet endroit sa grande qualité spatiale.

Bloc de construction à l’échelle
Ce bâtiment fonctionnel devait donc être complété par une extension qui devait former un seul nouvel ensemble avec l’ancien bâtiment scolaire et le gymnase, tout en conservant la généreuse qualité spatiale de l’emplacement. Avec ce projet, le maître d’ouvrage voulait créer un cadre attractif pour des formes d’enseignement contemporaines. Morscher Architekten de Berne s’est vu confier cette tâche de construction, qui exigeait une approche très sensible du chantier. Leur concept d’aménagement urbain prévoit la construction d’un bâtiment oblong de trois étages qui longe la rue Burrirain et flanque toute l’enceinte de l’école. Dans cette position, la nouvelle construction détermine le système spatial de la rue; avec le bâtiment existant, l’espace extérieur est encadré en forme de L sur le côté opposé. Et la cour de l’école se positionne entre les deux bâtiments.

En proportion et à l’échelle, le nouveau bâtiment s’intègre harmonieusement dans la structure existante, et ainsi très naturellement dans la structure du village. Une certaine différence de hauteur dans le terrain légèrement incliné, qui a été surmontée grâce à un large escalier végétalisé, caractérise l’espace extérieur encadré. Cela permet de créer des niveaux avec des identités et des qualités de séjour différentes. En effet, le nouveau bâtiment joue un rôle essentiel en établissant, par le biais de ses accès, une relation élégante entre les différents niveaux: on peut y accéder par en bas, du côté de la rue, par l’étage au-dessus , du côté de l’édifice existant.

Réduction concise
À l’image du bâtiment existant, le nouvel immeuble a été conçu sous forme d’une construction massive. Sa façade se compose de nombreux éléments préfabriqués en béton, qui présentent une structure uniforme, notamment pour permettre une réalisation et un entretien économiques. Les architectes sont parvenus à créer une plasticité simple mais concise de la façade par des saillies et des retraits qui, selon l’incidence de la lumière, créent un jeu d’ombres. Les fenêtres aux teintes chaudes se détachent comme une seconde couche, cachée derrière le béton, et leur matérialité fait deviner l’atmosphère à l’intérieur.

Le programme des locaux offre de la place pour deux jardins d’enfants et quatre salles de classe ainsi que des salles de groupe et des classes spéciales. Vu les nouvelles normes de protection incendie, il est également possible d’accéder aux salles de classe par d’autres espaces, meublés et utilisés. Ainsi, le plan d’étage ne prévoit pratiquement pas de couloir. Au contraire, tous les espaces forment des paysages spatiaux fluides et utilisables de manière modulaire.

Utilisation réduite de matériaux
Outre la grande clarté formelle, c’est l’utilisation réduite de matériaux qui attire tape à l’œil. «La limitation à un minimum de matériaux et l’interaction entre le béton, les tons chauds du sol, les fenêtres et les plafonds créent une ambiance de calme», explique l’architecte Cornelius Morscher. C’est ainsi que l’on retrouve à l’intérieur du bâtiment essentiellement du béton et du bois. Dans les espaces multifonctionnels, les plafonds sont en lamelles de bois, dans les salles de classe ils sont en lames de béton et renferment l’installation technique et les éléments acoustiques de la salle. Le parquet dispose d’un revêtement en xylolite, un matériau que l’on connaît des bâtiments industriels et commerciaux où, grâce à la forte proportion de fibres de bois, il répond aux normes de construction pour les bâtiments avec postes de travail permanents et satisfait aux exigences en matière d’hygiène. Les revêtements en xylolite sont résistants à la pression, chauds sous les pieds, durables, anti-dérapants et offrent un bon rapport qualité/prix. C’est pourquoi les architectes du Bauhaus ont préferé cette alternative peu coûteuse à la chape conventionnelle.

Avec l’extension de l’école primaire de Täuffelen, Morscher Architekten a réalisé un bâtiment qui traduit habilement les exigences architecturales plutôt sobres du bâtiment existant tout en laissant place à une nouvelle interprétation. Pour les élèves et les enseignants, ils ont réalisé un espace de grande qualité, générant indubitablement une nouvelle identité avec le lieu et l’institution.

Texte: Thomas Geuder

Uniakustik Fine SW WZ

Uniakustik Fine SW WZ


Montage ultérieur contre support. Panneau acoustique multicouches en laine de bois fine liée au ciment blanc et un panneau en laine de roche. Format 2000 x 600.


Dietrich Isol AG

Dietrich Isol AG


Industriestrasse 16
3700 Spiez
Feller AG

Feller AG


Bergstrasse 70
8810 Horgen
Saint-Gobain Weber AG

Saint-Gobain Weber AG


Täfernstrasse 11b
5405 Dättwil AG

Architecte/planificateur

Morscher Architekten BSA SIA AG


Güterstrasse 8
3008 Bern
031 398 77 77
Entrepreneur de construction

Marti AG Bern


Bauunternehmung
Bernstrasse 13
3302 Moosseedorf
031 858 44 44

plan de masse Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
plan de masse
plan situation Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
plan situation
Plan niveau 0 Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
Plan niveau 0
Plan niveau 1 Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
Plan niveau 1
Plan niveau 2 Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
Plan niveau 2
coupe longitudinale Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
coupe longitudinale
Détail façade Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
Détail façade
A0 Erweiterung Primarschule Täuffelen de Morscher Architekten BSA SIA AG
A0